Facebook WordPress Grainsalt

Le temps des copains

Entre copains du Lycée Naval de Brest on se faisait des plaisanteries sur le thème de notre futur mariage. L’une était : le jour où tu te marieras je t’enverrai mes vœux sur un rouleau de papier cul. Dérision par rapport à l’institution mais aussi pour prévenir les traîtres qui auraient voulu s’affranchir d’une démarche dans laquelle les filles n’étaient là que pour nous permettre de faire la démonstration de nos talents de séducteurs. Les pages du web à la longueur indéfinie sont marquées pour moi de cette image de papier cul et c’est pourquoi j’ai écrit mes programmes pour afficher des numéros de pages qui permettent d’avoir des pages à la dimension de l’écran. Il se trouve que ce n’est pas bien compliqué et que l’algorithme est très court.

Relevé bancaire et Facebook

Il y a également un point sur lequel j’ai longuement médité, que vous avez tous constaté, mais sur lequel j’insiste ici parce qu’il a des effets sur notre façon d’écrire : “Le récit sur Facebook c’est maintenant”. On ne commence pas l’histoire par le début mais par l’événement actuel. C’est le même modèle que pour un relevé de banque : on commence par lire les opérations les plus récentes. D’ailleurs si je raconte une navigation ma première page concerne l’escale la plus récente. Pour l’événementiel la logique consiste à commencer par la fin. La problématique est sans doute différente pour raconter une histoire.

Deux raisons d’apprécier Facebook

Facebook est intrusif mais aujourd’hui incontournable. Pour moi il y a tout de même deux raisons qui en font l’intérêt :

– Les posts sur des pages que je n’aurai pas consulté par moi même.

– Les posts d’amis proches qui me donnent de leurs nouvelles où qu’ils soient dans le monde.

Au moins quatre raisons pour ne pas aimer Facebook

– La première raison est liée à la gratuité. Pour ses propriétaires le flux des messages de notre belle assemblée d’amis, ce sont des meta-données, c’est la matière première qui alimente grassement leurs comptes bancaires.

– Le nombre de citations non vérifiées, de formules censées révéler de grandes vérités, d’informations fausses ou biaisées.

– Les posts d’informateurs spécialisés. Je sais que pour la plupart chacun de mes amis est spécialisé sur un thème : humour, défense des animaux, surf, voile, peinture. Il y a les thèmes qui m’intéressent et les autres. En général mes amis ne sont pas trop cons … j’en garde seulement quelques uns dans cette catêgorie pour voir jusqu’où ils peuvent aller ! 🙂

-L’intrusion dans la vie privée, la version moderne des cancans de nos villages. Pour ma part si ne me sens pas concerné par la question c’est parce que ma démarche est bien plus orgueilleuse : je m’adresse au monde puisque j’ai ma place sur le web à la lettr g pour Grainsalt, juste derrière Google. Comment ai-je obtenu ce résultat ? J’ai beaucoup fumé la moquette. Pourtant si vous tapez “roman interactif” vous verrez apparaître mon site Grainsalt.com dans les premières pages … uniquement si vous êtes en France. Si vous tapez “interactive nouvel” aux US vous verrez apparaître des sites qui proposent des pastilles pour la toux. C’est le résultat du référencement dit “naturel” : je ne travaille pas sur mon référencement et je ne paye pas mon référencement. Je sais seulement qu’il y a des pros dont c’est la spêcialités pour occuper le moindre espace sur la toile.

Duolingo

Plus orgueilleux que moi tu meures ! Non seulement je n’ai pas conçu mon site pour m’adresser à mes compatriotes mais je l’ai conçu pour m’adresser au monde ! Je ne sais pas pour vous, mais pour moi la toile c’est la découverte de la modestie. J’ai abandonné des pages en chinois et en arabe. Écrire prend du temps, traduire aussi, même avec Google-translater. Je peux faire des traductions en anglais, j’ai abandonné l’allemand que j’ai appris à l’école puisque je parle anglais avec les allemands et j’apprends l’espagnol avec un outil que je vous recommande : Duolingo. C’est simple, surtout avec une tablette, et c’est gratuit. Sinon cela devrait être remboursé par la sécu pour les effets positifs sur les neurones.

Choisir son cadre pour écrire

J’ai commencé sur le tard et avec la conscience de la difficulté de l’entreprise. Dans mon travail de prof j’ai travaillé sur l’économie le droit et la gestion, mais j’ai choisi l’informatique. Lorsque j’ai trouvé du temps pour écrire je me suis intéressé à la forme avant de m’intéresser au fonds. Je peux dire qu’aujourd’hui j’ai abouti à une conclusion sur ce qui n’est pas un détail selon moi. J’ai fait le tour de mon sujet. Comment ai-je pu passer autant de temps sur la question ?

D’abord parce que je n’avais aucun compte à rendre pour m’offrir de longues pauses. Ensuite parce que ce domaine est celui de l’excellence (encore de l’orgueil) que les génies atteignent immédiatement (faux car les langages évoluent et il faut recommencer) tandis que les autres effacent et recommencent.  Si j’ai beaucoup effacé j’ai aussi progressé.

Écrire dans le durable.

Il n’est plus nécessaire d’écrire quinze pages de programme pour faire bouger la souris. Les ordinateurs tournent plus vite. Les langages sont plus puissants. Ce qui change c’est :
– Un accès à l’autoédition
– Une écriture qui peut viser à l’international
– Une écriture qui peut intégrer des démarches ludiques, pas uniquement des jeux basés sur le graphisme mais des textes, des images et ce que le papier ne peut pas apporter : l’interactivité .

Écrire sur WordPress

J’aurai pu collaborer au travail de développement de Facebook. Je suis trop orgueilleux pour cela. Bien sûr personne ne m’a suivi pour développer Grainsalt, bien sûr je n’ai rien demandé. J’ai choisi mon chalenge.
Je me suis trop intéressé à mon sujet pour consacrer du temps à WordPress. Entre mon site Grainsalt et WordPress la différence est que je suis l’homme orchestre (webmaster-développeur-photographe-graphiste-écrivain) seul maître à bord sur mes pages, tandis que WordPress est une application professionnelle ouverte à tous. Toutes les contributions sur les thèmes de l’actualité et de l’écriture y sont les bienvenus.

3 thoughts on “Facebook WordPress Grainsalt”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *