RECITS     LIENS     A PROPOS

Que voulez vous que je vous dise ?


Condoléances depuis Punta Gorda

Il y a 47ans la cathédrale de Nantes brûlait. À Nantes l’Université en Sciences Économiques proposait au choix l’étude de modèles mathématiques construits pour la gloire de l’économie de marché ou l’étude du Capital de Karl Marx. Récemment promu chef de famille et dans l’obligation de subvenir aux besoins d’icelle, je me préoccupais de l’obligation de gagner mon pain, question parfaitement étrangère à des enseignants uniquement préoccupés par l’exposé de leurs thèses. Je suivais donc les cours du soir d’Aide comptable organisés par la Chambre de Commerce. Les techniques comptables les plus sophistiquées de l’époque en étaient principalement à l’utilisation du papier carbone pour remplir simultanément le Journal et le Grand Livre. Tous ces documents comptables étaient des chefs d’oeuvre de l’imprimerie cotés et paraphés devant lesquels nous étions invités à nous prosterner, à une époque qui ignorait les icônes de nos portables. Durant les cours j’avais pour voisine la fille d’un promoteur immobilier qui venait compléter sa formation afin de tenir les comptes de l’entreprise familiale. Très belle, luxueusement vêtue, je suivais avec intérêt sa grande interrogation du moment : elle hésitait entre un coupé et un cabriolet. Tout en respirant le subtil parfum qui émanait de sa personne j’essayais de comprendre sa problématique. Nous avions tendance à bavarder. Le niveau très basique des cours était reposant, mais nous avions parfois l’impression d’être pris pour des demeurés. Pour illustrer la gestion des stocks je me souviens de ce grand moment concernant les boites de sardines qui doivent être régulièrement retournées. Après quelques détours on en venait à l’essentiel : il s’agissait de mémoriser les écritures comptables, il n’était pas nécessaire de les comprendre ... Je ne sais par quel biais ma voisine avait appris que la cathédrale de Nantes était en feu, mais nous avons pris ma Renault 4CV à la fin du cours. Je dois avouer que je n’ai pas ressenti une grande émotion plutôt une fascination pour le spectacle de cet énorme brasier. La maladresse d’un ouvrier travaillant sur le chantier était à l’origine de l’incendie. Le chantier a duré plusieurs années, je ne sais plus trop quand il s’est terminé. Cela s’est produit il y a plus d’un demi-siècle et le souvenir de cet événement s’est perdu dans la mémoire des nantais. À Nantes le poids d’une église réactionnaire est toujours aussi fort. Punta Gorda au Belize, on peut difficilement imaginer contrée plus éloignée de Paris. J’ai pourtant reçu des condoléances de la part de quelques locaux avec lesquels j’ai sympathisé. Certains m’ont dit avoir voyagé en France et aimer un pays considéré comme l’un des lieux les plus beaux au monde. Il ne fait aucun doute que cette cathédrale sera restaurée. Qu’elle soit préservée comme œuvre d’art m’importe et tous les discours sur le thème « avec cet argent là on pourrait ... » me paraissent assez stupides. Par contre il faudrait peut-être des normes plus rigoureuses dans les contrats passés avec les entreprises qui interviennent sur ces chantiers. C’est bien gentil de donner du travail aux copains ... non je blague !