RECITS     LIENS     A PROPOS


Que voulez vous que je vous dise ?

Avilissant et déshonnorant

Ils sont nombreux parmi les utilisateurs de FB à pratiquer l’art de la provocation. Il faut pourtant résister à l’intolérance et à la bêtise. Au mieux je résiste à l’envie de répondre, au pire j’ai une formule standard : “Post avilissant et déshonorant autant pour le lecteur que pour l’auteur.” La pulsion imbécile qui a poussé à la production de certains écrits ne manque pas de m’atteindre. Il ne me paraît pas particulièrement scandaleux de lire une personne qui souhaite parler de ses activités ou qui demande conseil. Je suis surtout incommodé par les effets de meute. Pour déclencher le buzz rien de tel qu’un bon vieux marronnier et un ton partisan. Ensuite c’est gagné, les commentaires montent en puissance.

Un langage de perroquets

Facebook permet à des gens qui ignorent tout de la technique informatique de publier comme de véritables professionnels. C’est une couche logicielle qui concentre toute la puissance logicielle au niveau du serveur. Les textes et les images produites sont stockées sur le serveur. Le partage est favorisé : il est économe en espace occupé sur les disques durs. Croire qu’il est possible d’apporter des limites à l’utilisation de Facebook relève du fantasme. La production d’une page codée demande un temps prohibitif en comparaison des facilités offertes par FB. La contrepartie tient dans différentes dérives dont :

- La confusion des genres
- Les privilèges du cri sur la réflexion
- Le ralliement à la meute